04 Jul 2019

Réduire l’utilisation du plastique avec Dycem [contrôle de la contamination]

Réduire l’utilisation du plastique avec Dycem [contrôle de la contamination]

Réduire l’utilisation du plastique avec Dycem [contrôle de la contamination]

4th July 2019

Réduire l’utilisation du plastique
Les déchets plastiques contaminés sont néfastes pour l’environnement, c’est pourquoi en utilisant les tapis pelables et les couvre-chaussures VOUS êtes néfaste pour l’ environnement.

Le mouvement anti-plastique est en marche.

Les réseaux sociaux, les nouveaux sites internet et tous les moyens de publicité d’aujourd’hui nous rappelent les millions de tonnes de déchets plastiques produits chaque année dans le monde.

Environ la moitié du plastique fabriqué dans l’Histoire l’a été au cours des 15 dernières années. Les efforts fait par les industriels pour réduire la production, améliorer le recyclage et réduire l’utilisation du plastique prend de plus en plus d’importance.

Dans notre vie quotidienne, nous sommes encouragés à prendre de simples actions comme utiliser des tasses à café réutilisables pour réduire l’utilisation du plasique. De plus, les supermarchés distribuent 83% de sacs plastiques en moins depuis que qu’ils ont été rendus payants.

Il y a plusieurs façons de réduire les déchets plastiques: il faut pour cela réduire la production et réduire l’utilisation du plastique tout en améliorant la gestion des déchets déjà existants afin d’éviter advantage de pollution.

Cependant, comment cette mentalité pourrait s’étendre au milieu professionnel où les déchets contaminés sont courants ?

Les déchets de plastiques contaminés dans le millieu professionnel

D’après les statistiques données de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 15% des déchets générés par les activités de soin et de santé sont considérés comme contaminés: toxiques, infectueux ou radioactifs.

Les déchets contaminés contiennent potentiellement des micro-organismes néfastes qui peuvent infecter les patients hospitalisés, le personel médical et le public en général. Les autres dangers potentiels incluent: les micro-organismes résistants aux traitements qui se propagent des locaux jusque dans l’environnement. L’élimination de déchets contaminés non traités dans des décharges peut entraîner la pollution des eaux potables, des eaux de surface et des eaux souterraines si ces décharges n’ont pas été construites correctement.

De plus, à ces effets secondaires toxiques, le brûlage à l’air libre et l’incinération des déchets peuvent entraîner l’émission de dioxines, de furane et de particules.

Hormis les impacts environnementaux des déchets contaminés, ils peuvent également causer des problèmes sévères dans l’environnement de travail.

Le manque de sensibilisation à propos des dangers liés aux déchets plastiques contaminés, une formation inadéquate en termes de gestion des déchets, l’absence de gestion des déchets et de système de dépôts, de ressources financières et humaines insuffisantes et la la faible priorité donné à ce sujet sont les problèmes les plus communs.

Déchets dûs aux tapis pelables

Le danger des déchets contaminés, en plus du coût d’élimination des tapis pelables ne sont pas à ignorer.

Chaque pelure de tapis pelable génère une boule de 20cm de déchets plastiques contaminés.

Réduire l’utilisation du plastique Canz

Avec la création d’une boule de déchets de 20cm lorsque l’on enlève une couche de tapis pelables (générant assez de déchets pour remplir plusieurs bennes par an) et être classés comme déchets secondaires , les tapis pelables créent non seulement une abondance de déchets, alors que l’on essaye de réduire l’utilisation du plastique, mais sont également coûteux à éliminer proprement à la fin de leur courte durée d’utilisation.

En plus du gaspillage et du coût qu’implique l’utilisation des tapis pelables, les tests de GlaxoSmithKline démontrent que ces tapis pelables sont seulement efficaces à 27% dans la prévention de la contamination des pieds et des roues.

La taille moyenne 2’x4’ d’un tapis pelable est trop petite pour décontaminer efficacement ce qui rend une décontamination des roues presque impossible. À cela, s’ajoute le placement habituel d’un seul et unique tapis pelable à l’extérieur des zones critiques ce qui peut être très dangereux.

Positionnement de tapis pelables côte à côte

Positionner des tapis pelables l’un à côté de l’autre résout le problème de la taille. Mais les problèmes pratiques, les coûts de matériaux et de main d’oeuvre impliqués dans le pelage de 8 à 10 tapis plusieurs fois par jour rend cette option coûteuse. 10 tapis pelables positionnés ensemble équivaut à 20% de risque de contamination pénétrant dans une zone critique si on les pèle deux fois par changement d’équipe. (Source: Mcon)

De plus, quand ils sont assemblés, les tapis pelables peuvent abriter des contaminants et polluants dans les espaces qui les séparent.

Accumulation de particules

La performance du tapis pelable est fortement réduite en cas de passage important. À chaque pas la contamination s’accumule en couches sous les pieds mais cette accumulation n’a pas été éliminée efficacement après un ou plusieurs pas dans cette zone. De plus, les particules se transfèrent facilement sous les chaussures, augmentant le risque de contamination.

Les tapis pelables ne permettent pas la rotation des roues nécessaire à la décontamination sur le chemin où passent des chariots. Les tapis pelables se déchirent et s’enroulent autour des roues des chariots rendant impossible le contrôle de la contamination dans les couloirs.

De plus, ils sont sujets à une saturation très rapide réduisant davantage leur pertinence dans les environnements où passent des charges lourdes.

L’adhésif issu des tapis peut également être transféré sous les roues et être amené dans un environnement critique.

Le pelage du tapis

Une étude commandée par un frabricant de tapis pelables a démontré le problème de la dispertion des particules pendant le processus d’arrachement des tapis pelables. Ce test a révélé qu’en moyenne, 215.000 particules sont libérées dans l’atmosphère pendant le processus d’arrachement d’un tapis pelable.

Réduire l’utilisation du plastique quatre

Les déchets des couvre-chaussures à usage unique

De plus, l’utilisation de plusieurs paires de couvre-chaussures par tous les employés pendant leur temps de travail ajoute des quantités importantes de déchets plastiques, alors que l’on essaye de réduire l’utilisation du plastique, sans mentioner les implications financières pour l’achat des couvre-chausssures et le coût de l’élimination des déchets contaminés.

Une multitude de fabricants et de distributeurs prétendent à une bonne motricité, une bonne durabilité, des capacités waterproof et surtout une prévention de la contamination lors de la vente de couvre-chaussures. Toutefois, les matériaux avec lesquels sont produits ces couvre-chaussures (polyéthylène chloré, polypropylène, PVC) ont tous une faiblesse implicite qui pourrait créer un risque à votre environnement critique.

Les potentiels risques avec les couvre-chaussure, tels que la déchirure et le glissement, vont dépendre des matériaux avec lesquels ils sont produits. Le polypropylène (PP) présente plusieurs problèmes dans un environnement contrôlé. Le PP est un matériau non tissé ce qui signifie qu’il perd de ses particules.

De plus, le risque le plus élevé n’est pas nécessairement lorqu’on utilise ces couvre-chaussures mais plutôt lorsqu’on les applique aux pieds. En utilisant nos mains sales/non lavées, on contourne le but premier d’avoir des couvre-chaussures en contaminant ainsi la face en dessous avant même d’entrer dans les environnements critiques.

Réduire l’utilisation du plastique deux

Comment Dycem se différencie ?

Particulièrement dans les industries adhérant à des normes d’hygiène très strictes et ayant besoin d’un taux de poussières particulièrement faible dans leur environnement professionnel. Les méthodes communes de contrôle de la contamination incluent les couvre-chaussures.

Ces méthodes de contrôle de la contamination telles que les couvre-chaussures et les tapis pelables peuvent paraître efficaces mais elles augmentent considérablement votre besoin d’organisation pour les déchets plastiques.

Les coûts initialement faibles de ces alternatives peuvent sembler attractifs si on compare les tapis pelables et les couvres-chaussures aux produits Dycem. Mais Dycem n’est pas seulement moins coûteux sur le long terme vis à vis des deux autres alternatives mais, plus important encore, Dycem les surpasse largement en terme de taille, de qualité et de rétention des particules – réduisant considérablement le risque de contamination de vos zones critiques.

Un

Les produits Dycem sonts faits sur mesure, quelle que soit la longueur et la largeur, pour couvrir une surface suffisament importante pour décontaminer jusqu’à 99,9% des particules sous les pieds et ses roues de chariots. De plus, les produits Dycem sont lavables.

Pour obtenir des performances comparables à celles de Dycem, il est nécessaire d’assembler 8 à 10 tapis pelables et les peler régulièrement. Aussi, Dycem ne possède pas de coutures ce qui permet d’éviter la contamination entre ces trous.

En cas de passage sur des tapis Dycem, 90,3 % de particules supplémentaires sont éliminées des couvre-chaussures, par rapport à une augmentation allant jusqu’à 381,9% des particules se reposant sur les chaussures en utilisant des tapis pelables. (Source: Dr Tim Sandle)

Comparaison des coûts entre les tapis pelables et Dycem

Les coûts des tapis pelables

Le coût d’un paquet de tapis pelables est à multiplier par 10 (pour recréer la taille d’un tapis Dycem) auquel on aditionne les pelages par changement d’équipe puis il faut multiplier par le nombre de changement d’équipe par jours puis multiplier par le nombre de jours d’opération par an et enfin multiplier par 2 (coûts de réafectation).

Les coûts des produits Dycem

0 pelage nécessaire x 2 changements d’équipe par jour x 7 jours par semaine (Contrat de remplacement de 12 mois par matrice de prix).

Comparaison des coûts entre les couvre-chausssures et Dycem

La formule des coûts des couvre-chaussures

Couvre-chaussures x 2 (1 personne) x par le nombre d’individus par changement d’équipe x le nombre de changement d’équipe par jour x le nombre de jour d’opération par an. Il faut également tenir compte du temps perdu à enfiler et à enlever les couvre-chaussures et du nombre d’entrées et de sorties par personne par jour dans l’environnement et à l’extérieur de celui-ci.

Les coûts de Dycem

0 changement nécessaire x 2 changements d’équipe par jour x 7 jours par semaine (Contrat de remplacement de 12 mois par matrice de prix)

Tres

L’avantage pour l’envrirronement de Dycem

Dycem est facilement intégrable dans votre processus de nettoyage et peut être effectué pendant les horaires habituels de nettoyage des sols. Dycem n’impacte pas vos volumes de déchets quotidiens et peut être éliminé normalement avec les déchets ordinaires ou recyclé dans des applications moins critiques au sujet de la contamination. (après sa durée de vie minimum 3 ans).

Pour plus d’information sur Dycem comme alternative respectueuse de l’environnement pour vos besoin de contrôle de la contamination, veuillez nous contacter à cette adresse contact@dycem.com ou nous appeler au +44 (0) 117 955 9921.
Content

COMMENT POUVONS-NOUS VOUS AIDER ?

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.