Contamination

À PROPOS DE LA CONTAMINATION

80 %

80 % de la contamination pénètre dans les environnements critiques par les pieds ou les roues

27 %

Seulement 27 % des agents contaminants sont retenus par les tapis pelables

215 000

215 000 particules sont libérées à chaque fois qu’une couche de tapis pelable est enlevée

La contamination est un enjeu majeur et grandissant dans les salles blanches, les zones critiques et les environnements maîtrisés, qu’il s’agisse d’infrastructures destinées à l’industrie pharmaceutique, automobile ou à la construction de semi-conducteurs, d’unités de transformation des denrées alimentaires ou de centres de données. Bien que les particules issues de la contamination aérienne ou de la circulation des piétons ou des engins soient souvent considérées comme de la simple « poussière » ou « saleté », les dangers qu’elles impliquent peuvent être dévastateurs. La contamination dans un environnement critique peut engendrer une perte majeure de qualité, de rendement, d’efficacité, et même de profit.

PARTICULES

Les ennemies visibles et invisibles
Les particules contaminantes dans les zones critiques sont connues pour affecter la qualité, le rendement, l’efficacité opérationnelle et le profit. Ces particules, qui peuvent être viables ou non viables, sont constituées de différentes matières et proviennent d’endroits variés, parfois très éloignés.

Les particules extérieures à la zone critique peuvent également poser problème, en particulier les particules les plus petites, légères et invisibles à l’œil nu. Même les particules relativement grandes qui sont déposées au sol sont facilement broyées en d’innombrables particules minuscules qui retournent ensuite dans l’air. Dès l’instant où ces particules aéroportées pénètrent la zone critique, elles représentent un risque potentiel.

Il existe deux types de contamination par les particules :

Externe
La contamination atmosphérique globale qui s’introduit dans votre bâtiment.

Interne
Chaque minute, les humains produisent 5 à 10 millions de particules provenant de leur peau, leurs cheveux, la saleté et les vêtements qu’ils portent.

PARTICULES FINES

Caractéristiques principales des particules fines :

  • Elles se déplacent avec l’air dans lequel elles sont suspendues.
  • À cause de la gravité, elles descendent lentement dans l’air et peuvent y rester suspendues pendant très longtemps.
  • En tombant, elles risquent d’entrer en contact et de contaminer des produits ou processus critiques.
  • Les petites particules légères (< 5 μm), généralement invisibles à l’œil nu, sont appelées particules ultrafines (PUF) et engendrent une contamination moléculaire aéroportée (AMC). Elles peuvent rester suspendues dans un environnement pendant des heures, et ainsi se répandre rapidement pour polluer l’atmosphère.
  • Les allergènes aéroportés invisibles tels que le pollen, les spores de moisissure et les acariens, flottent dans l’air et sont couramment inhalés. On a par exemple retrouvé du pollen à plus de 600 kilomètres des côtes et à 3 000 mètres d’altitude.
  • Une particule de 1 micron peut rester jusqu’à 15 heures sans mouvement dans l’air avant de se poser. Que votre environnement de travail soit industriel, maîtrisé, critique ou stérile, les tapis et revêtements de sol de décontamination Dycem permettent d’éliminer efficacement jusqu’à 99,9 % des particules.
Content

COMMENT POUVONS-NOUS VOUS AIDER ?