08 Feb 2018

Fabrication automobile – risques de contamination

Fabrication automobile – risques de contamination

Fabrication automobile – risques de contamination

8th February 2018

Travaillant dans l’industrie du contrôle de la contamination, nous sommes habitués à travailler directement avec des sociétés pharmaceutiques, des sociétés de soins de santé, des laboratoires, des environnements contrôlés et des installations de traitement de médicaments.

Lorsque l’on parle d’«environnements contrôlés», pour la plupart des gens, un costume de Hazmat vient à l’esprit; installations lumineuses avec des procédures d’opérations normalisées strictes et des horaires de nettoyage rigoureux pour arrêter la pollution des produits sensibles.

Il peut donc être surprenant que de nombreuses installations de fabrication automobile puissent également être classées comme des environnements contrôlés, et que les mêmes SOP qui s’appliquent aux essais cliniques ou au traitement des médicaments sont souvent appliquées à la construction et à la pulvérisation de voitures.

Il y a deux principaux facteurs de contamination en jeu dans la fabrication de véhicules:

D’abord, la contamination particulaire – telle que la poussière et les débris atteignant la zone de peinture par pulvérisation et, ensuite, les zones où les pièces sont préparées pour la peinture.

Quand un consommateur dépense des milliers d’euros sur une voiture neuve, le résultat final devrait être parfait. La poussière et les particules qui pénètrent dans la peinture peuvent non seulement nuire à l’esthétique, mais aussi causer des trous dans la peinture, ce qui conduirait éventuellement à ce que l’eau atteigne le châssis / le dessous de la carrosserie et rouille. Les entreprises de fabrication automobile font beaucoup d’efforts pour s’assurer que ces polluants, qui sont souvent liés à l’air ou amenés sur les pieds et les roues des employés / chariots, puissent être retirés de l’environnement de la même manière qu’un laboratoire ou une autre zone stérile. Vous pouvez voir ici un exemple de SAAB, un acteur majeur dans l’industrie de la fabrication automobile, utilisant une solution au niveau du sol pour réduire les contaminants véhiculés par l’air ici.

Le deuxième problème concerne les décharges électrostatiques, un problème qui a prévalu dans l’industrie de la technologie, car le développement d’appareils électriques les rend plus vulnérables aux dommages électrostatiques. Si vous souhaitez en savoir plus sur les décharges électrostatiques, consultez notre autre article sur le blog, qui présente un aperçu complet des décharges électrostatiques dans la fabrication de produits électroniques.

L’électrostatique peut causer des problèmes avec l’électronique automobile de la même manière que pour la fabrication des téléphones mobiles, ordinateurs, radios et plus encore. Consultez notre étude de cas sur Continental ici et découvrez comment nous avons aidé plusieurs marques mondiales à lutter contre l’EDD.

Dycem vous intéresse? Appelez dès aujourd’hui au +44 (0)117 9548 721 ou envoyez-nous un e-mail à contact@dycem.com et votre demande sera trasnférée à votre représentant Dycem.

Content

COMMENT POUVONS-NOUS VOUS AIDER ?